logo-castorCASTOR & HOMME...

Centre de Suivi des Populations de Castor en Drôme et Ardèche
Agrée au titre de l'article 40 de la loi du 10 juillet 1976 relative à la protection de l'environnement

 

Le castor chez nous

Historique sur les populations de castors

Découvrir le Castor du Rhône

  1. QUEL EST SON NOM SCIENTIFIQUE?
  2. PALEONTHOLOGIE ET PREHISTOIRE
  3. EST-IL GROS?
  4. ADAPTATION A LA VIE AQUATIQUE
  5. S'ELOIGNE T-IL DES BORDS DE L'EAU?
  6. SA FOURRURE
  7. SA QUEUE
  8. SES PATTES
  9. SES DENTS
  10. QUE MANGE T-IL?
  11. SON APPAREIL DIGESTIF
  12. COMBIEN LA FEMELLE FAIT ELLE DE PETITS?
  13. VIT-IL EN GROUPE?
  14. LE VOCALE, LE SONORE, L'AUDITIF
  15. L'OLFACTIF
  16. LE TACTILE ET L'EFFORT
  17. LE VISUEL ET LA POSITION DANS L'ESPACE
  18. OU VIT-IL?
  19. INDICES DE PRESENCE
  20. OU SE CACHE SON LOGIS?
  21. L'habitation principale se compose toujours des éléments suivants :

    • tunnel(s) d'entrée sous l'eau;
    • salle à manger: le castor y travaille les tronçons de bois (nourriture, litière), y fait un brin de toilette et s'y ébroue pour sécher sa fourrure;
    • chambre d'habitation: située au-dessus de la salle à manger et bien entendu au-dessus de l'eau, bien protégée par des branchages colmatés de boue et d'herbes aquatiques. C'est là que le castor repose sur une litière de copeaux bien secs et que la femelle attend et allaite ses petits;
    • cheminée d'aération recouverte de bois. Cet espace a une température douce et reste très propre, le castor ayant pour habitude de faire ses besoins dans l'eau. (Le castor possède, sur son territoire, plusieurs logis à vocations différentes).

    Le castor d'Amérique du Nord (CASTOR Canadensis , kuhl 1820) a toute liberté pour gérer un grand nombre de rivières et de lacs et construire une hutte visible entourée d'eau (images vues et revues!).
    A la différence de son cousin d'Amérique, notre castor doit et sait se montrer plus discret ! Il habite un terrier qu'il creuse dans la berge. L'entrée est toujours sous l'eau. En cas d'effondrement ou de baisse du niveau de l'eau, le castor compense par apport de bois : le terrier devient alors un terrier-hutte.

    évolution du logis en fonction de la berge


    C'est l'habitation que nous rencontrons le plus souvent. Nous trouvons aussi la forme "insulaire" de ce type de logis lorsque les eaux ont isolé et immergé la portion de terre sur lequel il est édifié.

    • Si la berge l'empêche de creuser, il peut construire une hutte "de berge".
    • Plus rare, la hutte "île" entièrement faite de bois est construite sur un haut fond.
    • Dans les gorges rocheuses, il utilise, s'il en existe, des cavités naturelles.
  22. POURQUOI CONSTRUIT-IL DES BARRAGES?
  23. COMMENT ABAT-IL LES ARBRES?

Problèmes et protection actuels

Déprédations et protections

Observation

Re-introduction

2010 © Castor et Homme - Centre de Suivi des Populations de Castors en Drôme Ardèche. Certains droits réservés.